Zoom sur la réalisation d’une pose d’asphalte

L’asphalte est un matériau de construction servant à revêtir un espace donné suivant une couche dont l’épaisseur est déterminée par le constructeur. Il peut s’agir d’un revêtement de sol ou de la toiture d’une maison ou d’un logement. Aucune restriction légale et règlementaire ne régit l’application de l’asphalte quel que soit le support. C’est au constructeur de déterminer et de décider de la tâche à faire. Néanmoins, un savoir-faire et une bonne connaissance du métier de pose sont vivement souhaités pour perfectionner cette action. Tout peut se jouer sur le rapport qualité / prix et aussi sur la durée de vie du revêtement.

Quand réaliser la pose d’asphalte ?

Pour être plus précis, l’asphalte est un mélange de bitume et de granulats qui, à l’état naturel, s’associe avec du calcaire. Ce matériau est actuellement travaillé à l’état de poudre. Il est utilisé spécialement pour le revêtement des routes ou des chaussées ou tout ce qui est espace à couvrir. L’application de l’asphalte nécessite pour autant l’intervention des professionnels qui savent déterminer essentiellement les moments d’entrer en scène.

En fait, le moment propice pour cette opération dépend effectivement de la zone géographique et donc de la clémence de la température. Il est alors intéressant de saisir cette opportunité pour intervenir sur une pose de matériau bien étanche et d’une finition de haute qualité. La réalisation des travaux ne doit pas se faire pendant la saison fraîche ou en hiver sous peine d’avoir des affaissements dans plusieurs endroits. Les habitudes sur les travaux de pose se déterminent bien après la première année de la construction.

Les différents types de pose d’asphalte

La pose d’un revêtement se fait en fonction des besoins. Elle peut être relativement de quelques types, car c’est l’environnement qui est déterminant, à part les besoins prédisposés. On peut parler d’abord de la pose de type résidentiel qui concerne essentiellement les quartiers bourgeois et chics des villes. Le pavage de l’entrée du garage bénéficie de cette aubaine à l’instar des aires de stationnement et des chemins qui vont tout droit vers la résidence. En fait, c’est un type de revêtement réservé exclusivement à l’usage extérieur, mais dans des endroits bon chic bon genre. Puis encore la pose de type commercial c’est celle qui concerne les espaces commerciaux fréquentés essentiellement par les salariés. Par contre, le coffrage de l’asphalte municipal convient aux endroits publics.

Les étapes à suivre pour les travaux

 Une condition qui est déterminante pour la mise en place de ce matériau est la qualité du sol à revêtir. Voici comment se réalise la pavage de l’asphalte suivant quelques étapes. Avant le pavage, il est normal de faire une excavation d’une certaine profondeur en fonction du sol. Ainsi, on doit tenir compte de conditions météorologiques et de la qualité du sol pour qu’il n’y ait pas de fissures et des crevasses et même des cavités ou des surélévations. Une autre étape concerne la pose d’une toile dite géotextile précédant la pose du matériau proprement dit. L’objectif est de mettre une séparation nette entre le soubassement initial et le gravier de remplissage pour avoir une bonne qualité de pavage. Le remplissage de l’excavation avec des caillasses est une étape rationnelle et logique de l’opération. La dernière étape consiste donc l’installation proprement dite de l’asphalte lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *