Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le réméré immobilier ?

Pour les propriétaires qui font face à des dettes et des remboursements de crédits conséquents, l’option de la vente à réméré immobilier est une des options les plus radicales et efficaces. Le principe est simple : le propriétaire doit mettre en vente et continuer à y loger le temps déterminé par un contrat spécifique. Il peut entres temps rembourser ses dettes et prévoir de racheter son bien s’il en a les moyens. Cette vente à réméré comporte quelques étapes spécifiques et il faut noter que malgré les avantages, elle a aussi des inconvénients.

Les étapes d’une vente  à réméré

La vente à réméré comporte des étapes bien distinctes, quatre pour être exacte. La première démarche, c’est l’estimation de votre bien. Pour commencer toute chose, il est crucial de savoir à combien doit être estimé votre bien. Vous devez vérifier par ailleurs si votre bien est dans une situation de surendettement et si vous êtes dans l’incapacité de payer ses échéances. Pour cette étape, il est important de faire appel à un créancier pour qu’il vous assiste et vous conseille dans votre démarche. Ce dernier s’assure que le montant des sommes qui restent dues est suffisamment raisonnable pour la vente. La deuxième étape, c’est la proposition. Cette phase consiste à effectuer une proposition écrite et chiffré de la vente à réméré. L’étape qui suit, c’est la recherche des fonds. Cette phase est la plus importante, car c’est au cours de cette étape que le débiteur part à la recherche d’un investisseur à qui il va vendre son bien. Par la suite, il y a le rachat du bien. Quand la situation du débiteur est stable, il peut procéder au rachat de son bien.

 

Les avantages et les inconvénients d’une vente  à réméré immobilier

Comme l’indique son principe, la vente à réméré est une solution très avantageuse pour les propriétaires surendettés. La vente à réméré permet de se stabiliser financièrement et d’éviter en même temps la saisie de son bien. En attendant la possibilité de rachat, le propriétaire peut signer un bail locatif. D’ailleurs, l’investisseur établi un contrat bien précis sur la durée de la location ainsi que le montant du loyer en question. Un autre avantage important de la vente à réméré, c’est la discrétion de l’opération. Toute l’opération et la procédure peuvent rester entre le propriétaire et l’investisseur. Ainsi, tout l’entourage du propriétaire n’est pas obligé de connaître ses problèmes financiers. D’un autre côté, la vente à réméré dispose aussi de quelques inconvénients comme l’impossibilité du propriétaire de racheter son bien. Dans le cas où il n’arrive pas à stabiliser sa situation financière, il sera dans l’obligation de céder son bien une bonne fois pour toute. C’est pour cette raison qu’il est important de demander le conseil d’un professionnel pour éviter de tomber dans les pièges de la vente à réméré. De plus, il faut savoir que si l’ancien propriétaire ne peut pas payer son loyer, il perd tous ses droits par rapport au réméré et l’investisseur du bien devient propriétaire du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *