Disjoncteur et sécurité électrique

disjoncteur

L’électricien soutient que votre installation électrique nécessite un disjoncteur,  il  a  raison. Vous ignorez ce qu’est un disjoncteur, aucun problème. Petite piqûre de rappel sur le sujet avec  ce qui suit. En effet, cet équipement mérite votre attention, étant donné son rôle dans la sécurisation des installations sanitaires et électriques.

Tout sur le disjoncteur

Découvrir comment fonctionne un équipement est toujours une bonne chose, notamment quand ce dernier est essentiel pour notre sécurité. Et justement, parmi ces éléments essentiels sur une installation électrique, le disjoncteur fait partie des plus importants. Ainsi, un disjoncteur est un appareil qui permet de couper l’électricité en cas de court-circuit ou de surintensité. On trouve plusieurs types de disjoncteurs incluant les disjoncteurs généraux, les différentiels… Toutes sont positionnées sur le tableau électrique de l’installation électrique. Concrètement, le disjoncteur permet de couper le courant sur une partie du réseau. Disjoncteur et sécurité électrique sont deux choses appareillées. Quand le disjoncteur saute, il convient de rechercher le problème avant de le réarmer, sinon, on risque d’endommager une grande partie du réseau électrique. Même quand on est pressés, il ne faut jamais se précipiter quand il s’agit de son installation électrique.

Fonctionnement du disjoncteur

Un disjoncteur fonctionne de la même manière qu’un interrupteur, à la différence que ce dernier se déclenche automatiquement. Sur une installation électrique conforme aux besoins, tous les circuits électriques et tous les appareils sont reliés obligatoirement à un disjoncteur du tableau électrique. Pour rappel, son rôle est de protéger en cas de es courts-circuits. Le phénomène du court-circuit se produit quand deux conducteurs de polarité différente se touchent, générant ainsi une surintensité extrêmement dangereuse pour vos appareils. Quand tout se passe bien, le courant passe par le disjoncteur sans être interrompu. Si un court-circuit se produit, une bobine détecte la surintensité et crée un champ magnétique qui ouvre les contacts du disjoncteur. Le disjoncteur protège aussi contre les surcharges. Chaque circuit est prévu pour supporter une intensité déterminée. En cas de dépassement, les conducteurs s’échauffent, démultipliant ainsi les risques d’accidents électriques. Dans le disjoncteur, le courant en surcharge traverse un dispositif thermique qui se déforme progressivement et finit par provoquer l’ouverture du circuit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *