Combien faut-il prévoir de DDR dans un tableau électrique ?

sécurité-tableau-électrique

Le DDR est un composant requis par la NF C15 100 sur toute installation électrique. Assurant la protection contre les chocs électriques, cet élément doit exister en nombre suffisant dans le tableau électrique. Nombre de DDR, installation et règle de pose, voici tout ce qu’il faut savoir sur ce composant électrique.

Le nombre de DDR dans un tableau électrique

Le DDR ou le dispositif différentiel résiduel est un équipement utilisé pour protéger les occupants d’un logement contre les risques de choc électrique. Assurant cette fonction première de protéger les personnes, il doit exister dans une installation, placé dans le tableau électrique. Le DDR dans un tableau électrique est l’interrupteur différentiel qui va détecter les fuites de courant entre la phase et la terre afin de préserver les utilisateurs du réseau des risques d’électrisation. Lorsqu’une fuite est détectée, cet élément coupe le courant. Toutefois, sa capacité de coupure est limitée à sa valeur nominale.

Pour savoir combien faut-il prévoir de DDR dans un tableau électrique, il faut se référer à la norme NF C15 100 qui donne des indications sur le nombre de DDR à utiliser sur un circuit. En principe il faut disposer d’au moins deux interrupteurs différentiels de type AC et de type A. Ces deux DDR doivent avoir une sensibilité de 30 mA au maximum, et ce, quel que soit le type du logement. Mais, il faut toutefois prévoir un DDR pour 8 circuits électriques au maximum. Lorsque les circuits disposent de prises et d’éclairages, il faut aussi les repartir sous deux DDR. En tout, il faut disposer de DDR en fonction de l’installation électrique.

Comment installer un DDR dans un réseau électrique ?

L’installation d’un DDR dans un tableau électrique est assez simple, en suivant ces quelques étapes. Mais avant d’intervenir, il faut toujours mettre hors tension l’installation électrique.

  • La fixation du DDR

Le DDR à savoir l’interrupteur différentiel est placé dans le tableau électrique qui se trouve dans la gaine technique du logement. Plus précisément, ce composant de la GTL est fixé en tête d’une rangée de disjoncteurs.

  • Le câblage

Il faut dans un premier temps disposer à proximité de l’alimentation qui provient du disjoncteur principal dont le neutre sera raccordé au DDR et la phase fixée sur la droite. Le départ de l’interrupteur différentiel sera ensuite relié au tableau. Ensuite, les fils qui alimentent les disjoncteurs divisionnaires y seront également fixés.

À la fin, il faut effectuer une vérification de la bonne fixation des fils reliant le DDR dans un tableau électrique avant de rétablir le courant. Pour faciliter la réalisation de tout ce processus, il y a des systèmes de raccordement comme les peignes verticaux ou horizontaux.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *